Cartographie de la jouissance chez la femme

Les études menées au sujet de la sexualité sont plutôt rares et le peu de recherche qui a été faite se concentre davantage sur la condition des hommes. C’est pour cette raison que le point G demeure encore mystérieux et qu’on ne sait pas grand-chose sur l’orgasme féminin. Heureusement, des chercheurs de l’Université Rutgers au New Jersey se sont enfin intéressés au plaisir de la femme et ont réussi à dresser une cartographie cérébrale de la jouissance.

Grâce à l’imagerie par résonance magnétique, ces chercheurs ont pu observer les zones d’activités sur le cortex sensoriel (partie du cerveau où les neurones connectent avec diverses parties du corps) lors de l’excitation sexuelle. Pour ce faire, des participantes à l’étude se masturbaient pendant que les scientifiques dressaient une cartographie de la jouissance féminine en identifiant les différentes zones cérébrales qui correspondent au vagin, au clitoris et aux mamelons.

Le résultat de l’étude démontrent que des régions distinctes du cerveau sont affectées lorsque le clitoris et le vagin sont stimulés. Ce qui veut donc dire que les sensations produites sont différentes et que les orgasmes clitoridiens et vaginaux sont complètement dissemblables. Pour les hommes, il s’agit peut-être d’une révélation… mais pour les femmes, il s’agit plutôt d’une évidence!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *