L’âge de la première relation sexuelle en constante diminution

Dans notre société hyper-sexualisée, on parle souvent de la précocité des jeunes en ce qui a trait notamment à la première relation sexuelle. Est-il vrai de prétendre que les premiers ébats se font actuellement à un âge beaucoup plus prématuré que par les décennies précédentes? La firme québécoise IRB (Indice relatif de bonheur) a réussi à dresser un portrait de la situation en mettant en contraste la réalité d’autrefois avec celle d’aujourd’hui.

Selon les résultats de l’étude, on constate que les gens actuellement âgés de 18 à 24 ans ont, en moyenne, eu leur première relation sexuelle à 16,5 ans. Dans cette même tranche d’âge, 32% des gens sondés ont vécu cette première expérience à 15 ans ou moins et 7% à 12 ou 13 ans. Lorsqu’on étudie les sexes séparément, on remarque une légère distinction entre les filles et les garçons. En effet, les filles auraient, en moyenne, leur première relation sexuelle huit mois avant les garçons. De plus, le sexe féminin enregistre dans une proportion de 40% leur première relation sexuelle à 15 ans ou moins, tandis que le sexe masculin s’enregistre dans une proportion d’à peine 25%.

En ayant sondé des gens de générations précédentes, on remarque que l’âge moyen de la première expérience sexuelle est effectivement en constante baisse avec les années qui défilent. Les gens aujourd’hui âgés de 55 à 64 ans ont en moyenne vécu leur première relation sexuelle à 19,7 ans. Donc, depuis les 40 dernières années, l’âge de la première expérience est passé de 19,7 à 16,5 ans, ce qui représente une diminution de 3,2 ans. On peut donc en conclure qu’il y a une diminution de 0,8 an par décennie.

Certains facteurs non temporels semblent influencer les résultats. Par exemple, plus le niveau de scolarité et le revenu familial sont élevés, plus l’âge lors de la première relation sexuelle est en hausse par rapport à la moyenne. Dans le cas contraire, on remarque que l’âge est plus précoce chez les individus qui sont enfant unique que chez ceux qui sont issus d’une famille plus nombreuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *