La pornographie est-elle dangereuse?

Dernièrement, je lisais un article absolument fascinant qui démentait quelques idées reçues au sujet de la pornographie. Car oui, avouons-le, les préjugés au sujet de l’industrie du XXX sont nombreux! 

Dans les médias, on a d’ailleurs souvent tendance à diaboliser la pornographie, à orienter le discours sur les problèmes de la dépendance et des pratiques illégales. Mais ça ne veut pas dire qu’il n’y a pas de bons côtés à la pornographie!

Si l’article en question ne va pas jusqu’à laisser entendre que la pornographie est toujours une chose positive, il propose tout de même quelques arguments qui démontrent que les effets nocifs qu’on lui attribue ne sont pas toujours fondés dans la réalité.

Prenons un exemple : celui des crimes sexuels. Certains discours antipornographiques insinuent que l’industrie du divertissement pour adultes crée une augmentation des crimes à caractère sexuels.

Pourtant, alors que la pornographie gagne en accessibilité et en popularité depuis les années 70, le Département des statistiques judiciaires du FBI a démontré que, entre 1975 et 1995, les occurrences de viols et autres crimes sexuels ont diminué, et ce, à travers tout le territoire américain. D’autres études ont démontré des résultats similaires pour le Danemark, la Suède, l’Allemagne, le Japon, la Croatie, la Chine, la Pologne, la Finlande, et la République Tchèque.

Et ce n’est là qu’un exemple parmi tant d’autres… Ce qu’il faut en retenir, au bout du compte, c’est qu’aucune étude n’a jamais réussi à prouver qu’il y avait un lien entre la détention de pornographie et l’augmentation des violences sexuelles. Ou encore, que la pornographie avait un impact négatif sur l’attitude envers les femmes. En vérité, ses criminels et les misogynes existaient avant la venue de la pornographie… et ils continueront d’exister malgré la pornographie.

Pour la majorité des consommateurs, la pornographie demeurera donc ce qu’elle se vante d’être depuis ses débuts : un simple divertissement. Et entre vous et moi, que ce soit seul ou à deux, il n’y rien de mal à se divertir!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *