Mon chum est poche au lit! Que faire? – Partie 1

La compatibilité sexuelle

Je pense que pour comprendre pourquoi la chimie sexuelle ne se fait pas toujours du premier coup et pourquoi elle ne dure pas toujours, il faut faire la distinction entre deux types de femmes et, par la même occasion, deux types de relations.

D’abord, il y a les femmes qui laissent leurs émotions dicter le choix de leurs partenaires, ce qui donne généralement naissance à des relations très passionnelles. Ce type de relation est très intense dès le début, et le sexe est si étroitement lié au succès de la relation qu’ils ne peuvent pas fonctionner l’un sans l’autre. En d’autres mots, si une union naît de ce type de relation, c’est généralement parce que le sexe est bon et qu’il contribue à nourrir la passion. Par contre, c’est aussi dans de type de relations que l’on voit la satisfaction sexuelle diminuer au fur et à mesure que la passion se fatigue.

De l’autre côté, il y a les femmes qui laissent leur raison dicter le choix de leur partenaire. Les critères de base de la relation deviennent alors la compatibilité des personnalités, des intérêts, des émotions… La compatibilité sexuelle, elle, n’est pas nécessairement un critère important, et la qualité des relations sexuelles n’est pas déterminante dans le choix du partenaire. D’ailleurs, on voit beaucoup plus souvent de type de relation chez les femmes dans la trentaine et la quarantaine, car elles on plus d’expérience et, par conséquent, elles savent ce qu’elles veulent et elles deviennent beaucoup plus sélectives dans le choix de leur partenaire. Par contre, en choisissant un partenaire pour l’ensemble de ses qualités, de façon rationnelle plutôt que par élan passionnel, ces femmes deviennent beaucoup plus vulnérables à la déception de la première fois…

Certaines femmes se posent la question lorsqu’elles rencontrent un homme et que la première fois, ou la deuxième ça ne «clique» pas sexuellement: doivent-elle laisser tomber la possibilité d’une relation à long terme? On entend souvent l’expression : «Si tu n’es pas compatible sexuellement dès le départ ça ne marchera pas.»

Bien honnêtement, à toutes les femmes qui se sauvent après un premier rapport sexuel décevant, je dirais que vous abandonnez trop vite!

Oui, parfois, la chimie sexuelle, ça existe dès la première fois. Mais ce n’est pas parce que ça ne « clique » pas dès le début que ça ne cliquera jamais. En fait, souvent, la complicité sexuelle, c’est quelque chose qui s’apprend et qui s’améliore avec le temps. Plus les partenaires apprennent à se connaître, plus ils deviennent meilleurs à satisfaire les désirs et les besoins de l’autre.

On peut d’ailleurs dire la même chose des relations amoureuses : parfois, l’amour naît dès le premier regard, et on parle alors de coup de foudre. Mais le plus souvent, l’amour se développe au fur et à mesure que l’on apprend à se connaître, et il peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois pour se développer. Pourquoi en serait-il différent pour les relations sexuelles?

Il faut se rappeler qu’au tout début d’une relation, les deux sexualités respectives ne se connaissent pas. Pour apprendre à vivre en harmonie, elles doivent se laisser du temps pour se découvrir l’une l’autre, pour s’apprivoiser. Ça demande de la motivation, de l’ouverture d’esprit et beaucoup de communication, mais le jeu en vaut la chandelle. En apprenant à se connaître ainsi dès le début d’une relation, les bases de la vie sexuelle s’en trouvent solidifiées et, du même coup, l’épanouissement sexuel devient plus facile et beaucoup plus durable.

J’ajouterai que la sexualité passionnelle, celle qui crée des étincelles dès le début, n’est pas forcément la seule sorte de sexualité qui soit satisfaisante… D’ailleurs, une sexualité qui prend plus de temps à se développer peut parfois devenir plus « profonde », plus satisfaisante, dans ce sens où elle s’appuie davantage sur une connaissance approfondie du corps et des besoins de l’autre plutôt que sur la seule satisfaction d’une envie pulsionnelle, d’un désir immédiat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *