Mon chum est poche au lit! Que faire? – Partie 3

Les solutions…

Lorsque l’insatisfaction sexuelle arrive au sein du couple, la question inévitable que chacune se pose est : Est-ce que les relations étaient comme ça au début, ou bien la passion camouflait tout ça?

Sans dire que la passion « camoufle » le fait que l’harmonie sexuelle n’existe pas dès le début (ou pour dire les choses autrement, que le chum est poche au lit), il est bien évident que la relation passionnelle apporte un degré d’intensité à la sexualité qui entraîne des attentes, des besoins et des désirs différents.

Dans une relation où la passion est débordante, les désirs et les besoins sexuels sont davantage relationnels et fusionnels, la femme cherche donc simplement à assouvir son besoin de proximité et son désir physique pour le partenaire. Le fait de se sentir unie avec son partenaire est suffisant pour la satisfaire sexuellement. L’intensité des émotions qui sont vécues pendant une période d’amour passionnel contribuent également à amplifier le plaisir sexuel… Dans ces circonstances, le partenaire n’a donc pas grand-chose à faire pour que la femme soit comblée sexuellement!

Quand la passion diminue, par contre, les désirs et les besoins de la femme changent. La seule présence du partenaire ne suffit plus à la satisfaire sexuelle, elle a besoin de quelque chose de « plus »…Mais si son partenaire n’a jamais eu la chance d’apprendre comment assouvir ce petit « plus », elle peut tout à coup se retrouver déçue de ses performances.

Tout ça pour dire que oui, la passion peut faire en sorte que la femme mette un peu plus de temps à réaliser que son chum ne possède pas tous les outils pour la satisfaire au lit, surtout si les partenaires n’ont jamais pris le temps d’apprendre à se connaître l’un l’autre sexuellement. Par contre, il n’est jamais trop tard pour renverser la vapeur!

Une fois confrontée à cette insatisfaction, que faire? Est-on condamnée ou y a-t-il des solutions?

On ne doit jamais abandonner tant que l’on a pas tout essayé… et dans ce cas-ci, les solutions à essayer sont très nombreuses. Il suffit de demeurer positif! Et de voir le verre à moitié plein!

D’ailleurs, une bonne façon d’examiner la chose sous un angle positif est d’arrêter de voir la situation comme un problème à éliminer, mais plutôt de penser à la « solution » comme une façon de consolider les liens du couple, d’améliorer l’harmonie sexuelle, d’apprendre à avoir plus de plaisir dans l’intimité…

Quant aux solutions, elles peuvent être très différentes d’un couple à l’autre… Ce qui fonctionne pour l’un ne marche pas nécessairement pour tout le monde! Pour arriver à améliorer la situation, il faut donc commencer par communiquer. La femme doit être capable d’exprimer ses désirs, ses besoins, ses attentes… et en même temps, elle doit être capable de faire la même chose pour son partenaire. Après tout, il y a fort à parier que si elle a des insatisfactions, il en a lui aussi! Une bonne communication est nécessaire pour cibler les aspects à améliorer et pour élaborer des solutions qui conviennent aux deux partenaires. Une sorte de « plan de match », quoi!

Pour ce qui est des pistes de solution, on peut, par exemple, partir à la découverte du corps et des zones érogènes, tout en prenant le temps d’expliquer au partenaire ce qu’on aime et ce qu’on n’aime pas, ce qui est excitant et ce qui ne l’est pas, comment caresser certains endroits, etc.

La nouveauté est également une solution qui plait à bien des couples : nouvelles positions, nouveaux endroits pour faire l’amour, nouvelles pratiques sexuelles, nouvel accessoire érotique, etc.

L’important est d’arriver à bien saisir ce qui nous allume, nous excite et nous comble pour ensuite arriver à bien communiquer « notre recette » du plaisir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *