Qu’est-ce qu’un « orgaste »?

Avez-vous déjà eu cette étrange impression de ne pas être sûr d’avoir eu un orgasme? De ressentir tous les signes d’un orgasme sans pour autant avoir eu la montée du plaisir qui y est associée? Alors c’est que vous avez probablement déjà expérimenté un « orgaste », aussi appelé « orgasme incomplet » ou « orgasme manqué ».

Peu de gens connaissent le phénomène de l’orgaste sous son véritable nom. Pourtant, c’est une expérience que la plupart d’entre nous ont déjà vécu à un moment ou à un autre de nos vies. C’est sans doute pourquoi on le reconnaît plus souvent sous le nom d’orgasme incomplet, qui en dit beaucoup plus long sur sa signification! Mais quelle est-elle, justement, la définition exacte d’un orgaste?

De l’orgaste physique…

Même si les mots se ressemblent, l’orgasme et l’orgaste sont deux phénomènes bien distincts. L’orgaste, c’est la réaction physiologique produite par le corps lorsque l’excitation atteint son point de non-retour et que le corps se soulage de la tension sexuelle. Ce réflexe, aussi appelé « décharge orgastique », met généralement fin à la période d’excitation sexuelle.

De façon plus concrète, chez la femme, l’orgaste se manifeste le plus souvent sous la forme de contractions involontaires du vagin et du plancher pelvien. Chez l’homme, la décharge orgastique correspond, la plupart du temps, à l’éjaculation.

À première vue, vous vous dites probablement que cette définition ne semble pas très loin de celle de l’orgasme… et vous n’avez pas entièrement tort! L’orgaste fait, en quelque sorte, partie de l’orgasme. Par contre, si l’orgasme inclut presque toujours une décharge orgastique, la décharge orgastique, elle, n’est pas toujours accompagnée de l’orgasme.

Puisque l’orgaste est une réaction purement physique, il est tout à fait possible qu’il ne s’accompagne pas de la sensation de plaisir et de jouissance propre à l’orgasme. C’est pour cette raison qu’on parle souvent d’un orgasme manqué, ou encore d’un orgasme sans plaisir! Et c’est aussi pourquoi, bien souvent, une personne qui ressent la décharge orgastique sans en éprouver le plaisir aura des doutes quant à savoir si elle a joui ou non.

… à l’orgasme émotionnel

Par comparaison, l’orgasme est un phénomène beaucoup plus complexe qui implique une dimension psychologique importante. En effet, dans l’orgasme, la décharge orgastique s’accompagne nécessairement d’une connexion émotionnelle, car celle-ci est essentielle à la perception du plaisir et de la jouissance.

En d’autres mots, pour jouir, il faut que le cerveau soit branché sur le corps afin d’analyser les signaux propres à l’orgaste, puis de les traduire en un amalgame de sensations agréables et euphorisantes qui se propageront dans le corps entier. L’orgasme ne peut donc pas être simplement mécanique : il nécessite un certain abandon physique et psychologique pour pouvoir exister.

Pourquoi a-t-on des orgastes?

La cause la plus fréquente des orgasmes incomplets est probablement l’absence de concentration. Lorsque l’esprit n’arrive pas à se connecter aux sensations physiques de l’excitation sexuelle, que la tête est distraite par les préoccupations quotidiennes ou par les soucis de la vie, il est normal que la décharge orgastique passe inaperçue et qu’on se retrouve avec tous les signes de l’orgasme, mais sans en avoir ressenti le plaisir.

Si le phénomène de l’orgaste a de quoi être frustrant, il ne faut toutefois pas en faire un plat. Manquer un orgasme, ça arrive à tout le monde! On peut par contre profiter de l’expérience pour apprendre à mieux s’abandonner lors de la stimulation sexuelle : se concentrer sur le plaisir plutôt que sur les tâches à accomplir le lendemain ou sur les problèmes au travail est la meilleure façon d’obtenir des orgasmes plus riches et plus intenses.

Par contre, lorsque l’orgaste devient systématique (comme, par exemple, dans certains cas d’éjaculation précoce) et que l’orgasme semble impossible à atteindre, il est peut-être préférable de consulter un(e) sexologue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *