' '

Le triolisme : du fantasme à la réalité
Le triolisme : du fantasme à la réalité

Le triolisme ou «trip à trois» est omniprésent dans les médias, on a qu’à penser à diverses publicités de grandes marques ou encore aux films hollywoodiens. Est-ce là le reflet des pratiques sexuelles courantes de la société? Est-ce plutôt une façon de titiller les plus grands fantasmes des hommes? Chose certaine, la pratique du triolisme ne date pas d’hier et elle fait de plus en plus jaser.

En quoi ça consiste?

Par définition, le triolisme est une pratique sexuelle impliquant trois partenaires. Généralement, le groupe est composé d’un couple et d’une tierce personne. Cet «amour à trois» se distingue de l’échangisme et du «gang bang» en ce sens qu’il est pratiqué dans une optique de communion sensuelle et qu’il s’est développé comme étant une forme d’épanouissement des relations sexuelles.

Quatre configurations du triolisme existent :

-Deux hommes et une femme : dans ce cas, les hommes sont animés par leur côté voyeuriste et par la rivalité avec l’autre mâle, tandis que la femme satisfait son désir d’être LA femme convoitée. Généralement, il ne subsiste aucun attachement entre les deux hommes.

-Deux femmes et un homme : les femmes assouvissent un fantasme lesbien ou bisexuel et l’homme se plaît souvent à se sentir ultra performant.

-Trois hommes : dans cette combinaison, on cherche à réaliser un fantasme et à générer une forme différente et amplifiée de plaisir homosexuel.

-Trois femmes : cette combinaison recherche sensiblement la même chose que le trio d’hommes.

Le plaisir soutiré du triolisme est autant d’ordre psychologique que physique. En effet, la notion d’assouvissement d’un fantasme est très excitante et les sensations procurées par le contact de plusieurs mains, bouches et organes génitaux sont décuplées.

Pratique répandue?

Notre société est extrêmement (et de plus en plus) exhibitionniste. On nous inflige une certaine manière de penser et dépendamment du caractère influençable de tous et chacun, la conscience obtempère et s’afflige une certaine pression. Les gens qui recherchent leur identité propre seront davantage susceptibles de se laisser influencer par cette sexualité véhiculée à outrance.

Par contre, le triolisme est beaucoup plus de l’ordre du fantasme que de la réalité. D’ailleurs plusieurs personnes considèrent ces pratiques comme un péché ou un vice puisque nous avons, pour la plupart, été élevés selon un modèle de couple parental dit «classique». Donc, il est compréhensible que nos principes et valeurs soit ébranlés par le triolisme, peu importe qu’il s’agisse d’une pratique passagère ou d’un mode de vie à long terme. Cela dit, les temps changent et les gens évoluent. La sexualité n’est désormais plus uniquement réservée à l’illustration de l’amour, elle est aussi un loisir. Le sexe a atteint une nouvelle dimension : la liberté. Les gens seront donc plus tentés d’expérimenter des pratiques plus libertines, comme les «trips à trois».

Très peu de statistiques ont été établies concernant la pratique du triolisme au sein de la population. Par contre, en ce qui concerne la notion de fantasme, les données sont éloquentes : un homme sur deux rêverait d’avoir une relation sexuelle avec deux femmes et une femme sur dix aurait envie de faire l’amour avec deux hommes. Ce qui fait du triolisme l’un des principaux fantasmes!

Passer du fantasme à la réalité

Comment doit-on s’y prendre pour que le triolisme passe du fantasme à la réalité dans le couple? Il va de soi que tout commence par la communication de votre désir à votre partenaire. Vous devez parler de votre fantasme et lui soumettre l’idée. Peut-être que cette demande ne sera pas du tout acceptée et vous devrez respecter ce refus. Dans le cas contraire, si votre partenaire démontre une ouverture, assurez-vous qu’il(elle) accepte par curiosité ou par désir plutôt que pour VOUS faire plaisir.

Ce n’est pas une décision qui doit être prise à la légère puisqu’une tierce personne entre dans votre intimité et transforme la dynamique de la sexualité de votre couple. Vous devrez, votre partenaire et vous, déterminer les règles et limites à ne pas franchir. Vous devez vous approprier cette pratique à votre manière et selon ce qui vous convient. De plus, vous devrez déterminer ensemble si cette pratique sera une expérience passagère ou bien un mode de vie.

Les risques

Vous devez être conscient(e) que le triolisme peut briser des couples. Lorsqu’un des deux partenaires développe de la jalousie ou encore qu’il(elle) se sent dévalorisé(e) ou inférieur(e) à la tierce personne, la relation de couple est gravement affectée. Cette pratique sexuelle doit être vue comme un loisir et non pas comme une démonstration d’amour! Si vous n’appréciez pas ce type de relation sexuelle et que cela représente pour vous une torture, vous devez le dire à votre partenaire et lui faire comprendre que vous êtes inconfortable dans cette situation. La communication demeure donc essentielle pour préserver votre couple.

Dans certains cas, le triolisme a parfois plus avantage à rester de l’ordre du fantasme qu’à devenir une réalité. En effet, certaines personnes (des hommes généralement) ne seront pas satisfaites de leur performance sexuelle et voudront souvent retenter l’expérience dans le but de mieux performer. D’une fois à l’autre, elles ne se sentiront probablement pas à la hauteur, ce qui constitue un cercle vicieux. Donc, mieux vaut que le triolisme reste un fantasme fort qui stimule l’imaginaire érotique plutôt qu’une pratique qui affecte l’estime personnelle.

À propos de Annie Cabana Retrouvez-nous sur Google+        Suivez Annie Cabana, sexologue sur Suivez-nous    Suivez-nous
Contactez-nous